Pros’Ethique Poétique
                      Pros’Ethique Poétique                           

MES ECRITS

Si les mots sont depuis toujours des amis fidèles, ils sont des véhicules de mes réflexions et de mon ressenti. J'aime l'idée qu'ils soient un pont vers l'autre, vers vous.

Vous croiserez de la fiction (extraits de roman, nouvelles entières ou des extraits, des poèmes, des chroniques, des réflexions sur un sujet ou un autre.

 


Soyez les bienvenus dans l'antre de mes mots et de mes émotions.


J'espère qu'ils vous rencontreront.

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • lecoint roland (lundi, 11. juin 2012 19:06)

    Bonjour,
    Hullo m'a fait connaître votre "antre" je l'en remercie autant que je vous félicite. Je suis moi aussi passionné-amoureux-militant du mot, de la poésie et, d'une manière plus générale, de l'écriture
    et de l'expression. J'anime depuis longtemps des ateliers d'écriture pour enfants, ados et adultes. J'ai créé un site parolesdepoetes.fr avec son forum-club public et un atelier d'écriture. Sur le
    forum public, je rêve d'y bâtir un vrai club de vrais amis qui se causent et s'intéressent à l'autre, des amis de tous horizons et de toutes cultures partageant différences et points communs. Il vous
    est bien sûr tout grand ouvert. Retraité, je pratique aussi la correction-relecture de textes, d'où ma page facebook "feuille blanche", vitrine de mon autre site, pro celui-là, www.feuilleblanche.fr
    A toutes fins utiles (et agréables), je vous passe mon adresse e-mails où je serais heureux de vous lire pour avancer en "mots croisés".

    Cordialement,
    Roland Lecoint
    (lecrol@yahoo.fr)

  • Chantal EPEE (lundi, 11. juin 2012 23:44)

    Bonjour Roland,
    Je suis très sensible à votre commentaire. C'est avec plaisir que je visiterai votre site et m'enrichirai au contact de vos mots. Je me précipite sur votre "feuille blanche" qui me rappelle des
    moments d'écriture qui se révèlent être des défis, et des victoires. Je note votre email et vous contacte.

    Bien à vous

  • Fifi (mercredi, 20. février 2013 14:23)

    C'est vraiment le détour à faire pour les amoureux des belles lettres. On lit, on admire, on apprécie le talent,l'aisance rédactionnelle, la créativité, l'originalité, on triche ses mots pour les
    recopier dans son petit cahier qu'on sort très souvent pour enrichir nos propres écrits ou nos conversations (un étudiant n'est rien sans ses bords, elle comprendra), c'est mon cas. Bravo l'artiste!

  • G. Achu (mercredi, 20. mai 2015 05:32)

    J'applaudis votre panafricanisme et nationalisme camerounais, ainsi que votre determination a creer et a vous adapter a un monde qui par la force de circonstances devient de plus en plus global - et
    metisse. Comme vous, je suis en exile - en Amerique depuis plus de deux decennies a cause de l'intolerance du regime autocratique qui regne sur le Cameroun depuis plus de trois decennies. Originaire
    du Cameroun Occidental (ex-Southern Cameroons, ancien territoire des Nations Unies sous tutelle de la Grande Bretagne, en 1961 j'avais vote au Plebiscite des Nations Unies pour l'Unification - la
    creation d'un etat Federal Compose de deux etats federes autonomes. C'est apres mon depart a la retraite par anticipation en 1992 que je me suis rendu compte que la federation de 1961 etait une
    facade - base le faux et usage du faux - ce qui a faciliter son abolition par un referendum anticonstitutionnel en 1972 par le President Ahidjo et la consolidation de l'annexion et assimilation par
    le President Paul Biya. Vous n'etes peut-etre pas au courant de la crise judiciaire actuel entre 700 avocats de droit commun anglo-Saxon et le gouvernement qui a commence a affecter des magistrats de
    droit civil francais aux tribunaux des provinces du Nord et Sud-Ouest. Pour barrer la voie a une reprises de ce defi, les avocats ont donne six mois au regime de revoquer la polique d
    assimilation judiciare, mettre fin a l'assimilation du systeme du droit commun et de l'education - sans prejudice a la restoration de la federation pour s'assurer de l'autonomie du Cameroun
    occidental. Faute de ces mesures, ils menacent de recourrir a toutes voies de droit international. Enfin, une question clee se pose: Le Cameroun post Unification, etait/est-elle un etat de droit ou
    un etat soumis a la volonte souveraine de l'un des deux partenaires a l'association? Le federalisme est-il incompatible a la cohabitation; a l'unite nationale?

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Actualité

Site en ligne
Vous trouverez sur mon nouveau site Internet une présentation de mon travail d'auteur et des actions que j'entreprends autour de la promotion des arts et des cultures d'Afrique et des diasporas africaines et afro-descendantes